Le nez dans la vitrine,

Le nez dans la vitrine,

Devant cette poupée,
Sa robe opaline,
À de quoi faire rêver,
Au fond de mon blue jean,
Que des poches trouées.
La vendeuse s’agite,
Montrant des tas de jouets,
Du regard elle m’évite,
Elle ne veut pas croiser,
Ces larmes interdites,
Que mes joues laissent glisser.
Sans argent que les yeux,
Pour voir tout ce qui brille,
Sans un sou, même deux,
Je regarde cette fille,
Mais sur moi j’ai si peu…
Que les yeux pour pleurer.
Alors passe et repasse,
Tous mes rêves se cassent…
Je passe devant la glace.
(Visited 1 times, 1 visits today)

Articles Recents

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments