Elle l’aime, lui.

Elle l’aime, lui.

Je l’aime aussi…
À fermer ses paupières,
À rêver de la nuit,
À tomber en arrière,
Dans le creux de son lit,
Sans même réfléchir,
Succomber au désir,
Elle tombe dans ses bras…
Il est paradoxal,
Elle l’aime tant bien que mal,
Finit par succomber,
Elle ne peut resister,
Et se laisse emporter,
Dans le creux de ses bras.
Moi, j’en rêve, je l’espère,
Parfois de longues nuits,
J’attends, me désespère,
J’en ai des insomnies,
Toujours penser à lui,
À rêver de ses bras.
À oublier la nuit,
Tout mon être essentiel,
À succomber aussi,
À ces désirs charnels,
Puis soudain il arrive,
Comme une alternative,
Ça y est, il est bien là,
Ça y est, il est à moi,
Je peux me jeter sur lui,
Comme dans l’infini,
Dans les bras de Morphée,
J’en ai tellement rêvé….
(Visited 1 times, 1 visits today)

Articles Recents

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments